ÇA REMUE

PERFORMANCES – INSTALLATION – MASHUP DE FILMS – CONVERSATIONS ENTRE ARTISTES ET CHERCHEURS – CONFERENCE FICTION

  • Musée de Grenoble
  • Vendredi 2, samedi 3, dimanche 4 mars
  • hall, grande galerie, patio, salle des séminaires, auditorium

Les paysages fixes, stables, arrêtés n’existent pas. Le sédentaire et le définitif ne sont que des illusions d’optique ou de perception. Tout dans le paysage remue, tangue, chaloupe, bouscule, migre et se déplace…

À contrario de l’itinéraire trop bien tracé de la route principale nous projetant au plus vite vers une destination déterminée, Ça remue vous propose de cheminer disponible au hasard et à l’inattendu, attentif à toutes les rencontres, de déguster le temps qui passe, le temps qui change, d’oublier les certitudes ou les inquiétudes pour laisser la part belle à l’échappée.

 

LE PROGRAMME DES 3 JOURS :

  • MASHUP : Le paysage fait son cinéma

Vendredi 2, samedi 3, dimanche 4 mars >Auditorium du musée (entrée gratuite)

Un montage d’Agnès Bruckert (boucle de 36 mn en projection continue).

  • INSTALLATION : Lieux-dits, un précipité de vies

> Vendredi 2, samedi 3, dimanche 4 mars > Grande galerie (entrée gratuite samedi et dimanche)

Une proposition de Philippe Mouillon avec le concours scientifique de Jeanine Elisa Médélice

  • SÉMINAIRE : paysage en mouvements

> Vendredi 2 mars de 9h30>13h / 14h30>18h > Salle de séminaire (entrée gratuite sur inscription ici)

  • 9H30 > Accueil par Guy Tosatto, directeur du musée de Grenoble. Introduction par Philippe Mouillon.
  • 10h>13H – 14H30>18H : Une journée de réflexion sur les paysages en mouvements avec Cécile Beau (artiste), Daniel Bougnoux (philosophe), Philippe Bourdeau (géographe), Philippe Choler (écologue), Emanuele Coccia (philosophe), Laurence Desprès (biologiste), Caroline Duchatelet (artiste), Alain Faure (politiste), Catherine Hänni (archéobiologiste), Lucie Goujard (historienne d’art), Lionel Manga (écrivain), Martin de la Soudière (ethnologue), François Parcy (biologiste), Dominique Pety (historienne de la littérature), Claire Revol (philosophe), Olivier de Sépibus (artiste), Henry Torgue (compositeur), Martin Vanier (géographe), Marc Vuillermoz (historien de la littérature)…
  • 18H30 > Conclusion en présence de Patrick Levy, Président de l’Université Grenoble Alpes.
  • CONVERSATIONS entre artistes de paysage>paysages et chercheurs universités / CNRS

> Samedi 3 mars > Patio (entrée gratuite)

  • 10H Caroline Duchatelet (artiste) >/< Daniel Bougnoux (philosophe) : Cueillir la lumière
  • 11H Agnès Bruckert (monteuse) >/< Pascale Bodet (critique de cinéma) >/< Laure Brayer (architecte) : Filmer le paysage en arrière-fond
  • 12H Rachid Ouramdame (chorégraphe) >/< Anne-Laure Amilhat (géographe) : Franchir les frontières
  • 13H Céline Perroud (danseuse) >/< Claire Revol (philosophe) : Gestes entre ciel et terre
  • 14H Olivier de Séphibus (photographe) >/< Yann Borgnet (guide) >/< Lucie Goujard (historienne d’art) : La disparition du paysage de haute montagne
  • 15H Cécile Beau (artiste) >/< Cartherine Hänni (archéobiologiste) : Stabilité et turbulences, la nature en évolution
  • 16H Chloé Moglia (artiste) >/< Emmanuele Coccia (philosophe) : Se mélanger au monde par le souffle
  • 17H Éléonor Gilbert (réalisatrice) >/< Anne Sgard (géographe) >/< Sarah Mekdjian (géographe) : Expérimenter son quotidien
  • PERFORMANCES

> Samedi 3 mars

  • 11H > Skull*cult de Christian Rizzo et Rachid Ouramdane > Salle XVIIIe siècle (entrée gratuite / durée 25mn)

Rachid Ouramdane, co-directeur du CCN2-Centre chorégraphique national de Grenoble, reprend et interprète ce solo créé au Vif du sujet à Avignon en 2002. Le corps gainé de cuir, il développe un travail d’articulations et de suspensions intégralement réalisé de dos.

  • 12H > Horizon Chloé Moglia > Parvis du musée (entrée gratuite / durée 25mn)

À 6 mètres de hauteur, Chloé Moglia, l’artiste aérienne associée au CCN2-Centre chorégraphique national de Grenoble, explore la décomposition du mouvement au bout d’une longue perche recourbée.

  • 14H > Skull*cult de Christian Rizzo et Rachid Ouramdane > Salle XVIIIe siècle (entrée gratuite / durée 25mn)

Rachid Ouramdane, co-directeur du CCN2-Centre chorégraphique national de Grenoble, reprend et interprète ce solo créé au Vif du sujet à Avignon en 2002. Le corps gainé de cuir, il développe un travail d’articulations et de suspensions intégralement réalisé de dos.

  • 15H > Horizon Chloé Moglia > Parvis du musée (entrée gratuite / durée 25mn)

À 6 mètres de hauteur, Chloé Moglia, l’artiste aérienne associée au CCN2-Centre chorégraphique national de Grenoble, explore la décomposition du mouvement au bout d’une longue perche recourbée.

  • 16H > Espace Éléonor Gilbert > Salle de séminaire (entrée gratuite / durée 14mn)

Un film de 14 minutes où, à l’aide d’un croquis, une petite fille explique les subtilités géopolitiques de l’espace public à l’échelle d’une cour de récréation.

PERFORMANCES

> Dimanche 4 mars

  • 11H30 > Transhumance Nicolas Hubert et Giulia Arduca Compagnie Épiderme > Départ Grande galerie, niveau vestiaire (entrée gratuite / Déambulation de 20 mn)

Une déambulation performative et contemplative dans de grands espaces imaginaires, à travers un mouvement hybridant les formes jusqu’à la confusion des membres et des genres (humain/animal, masculin/féminin).

  • 12H > > Horizon Chloé Moglia > Parvis du musée (entrée gratuite / durée 25mn)

À 6 mètres de hauteur, Chloé Moglia, l’artiste aérienne associée au CCN2-Centre chorégraphique national de Grenoble, explore la décomposition du mouvement au bout d’une longue perche recourbée.

  • 14H > Le geste de la Terre Céline Perroud Compagnie Rotations Culturelles > Patio (entrée gratuite / durée 20 mn)

Danseuse et chorégraphe atypique, Céline Perroud présente une variation du master class «Sismo Danse » réalisée avec le sismologue Jean Robert Grasso et le plasticien Sébastien Perroud.

  • 14H30 > Transhumance Nicolas Hubert et Giulia Arduca Compagnie Épiderme > Départ Grande galerie, niveau vestiaire (entrée gratuite / Déambulation de 20 mn)

Une déambulation performative et contemplative dans de grands espaces imaginaires, à travers un mouvement hybridant les formes jusqu’à la confusion des membres et des genres (humain/animal, masculin/féminin).

  • 15H > Tentatives d’étirement du français figé David Poullard >/< Guillaume Rannou > Grande galerie (entrée gratuite / durée 20 mn)

Une conférence fiction par deux artistes de la langue qui élaborent ensemble des dispositifs destinés à tordre l’ordinaire et le banal de notre langue usuelle, afin d’en extraire des sens potentiels inattendus.

  • 15H30 > Horizon Chloé Moglia > Parvis du musée (entrée gratuite / durée 25mn)

À 6 mètres de hauteur, Chloé Moglia, l’artiste aérienne associée au CCN2-Centre chorégraphique national de Grenoble, explore la décomposition du mouvement au bout d’une longue perche recourbée.

  • 16H > Le geste de la terre Céline Perroud Compagnie Rotations Culturelles > Patio (entrée gratuite / durée 20 mn)

Danseuse et chorégraphe atypique, Céline Perroud présente une variation du master class «Sismo Danse » réalisée avec le sismologue Jean Robert Grasso et le plasticien Sébastien Perroud.

  • 16H30 > Tentatives d’étirement du français figé David Poullard >/< Guillaume Rannou > Grande galerie (entrée gratuite / durée 20 mn)

Une conférence fiction par deux artistes de la langue qui élaborent ensemble des dispositifs destinés à tordre l’ordinaire et le banal de notre langue usuelle, afin d’en extraire des sens potentiels inattendus.

Télécharger le programme

Une initiative de LABORATOIRE en partenariat avec le musée de Grenoble, le CCN2 centre chorégraphique national de Grenoble et les éditions local-contemporain – réalisée avec les soutiens de l’IDEX Université Grenoble Alpes, la SFR recherche-création Université Grenoble Alpes, la région Auvergne Rhône-Alpes, la ville de Grenoble dans le cadre de

un événement culturel porté par le Département de l’Isère sur une proposition artistique de LABORATOIRE