Les Hauts du Lyonnais sont situés au creux d’une ligne géographique presque invisible, mais qui partage pourtant le continent européen en reliant le détroit de Béring à Gibraltar : c’est la ligne de partage des eaux entre l’Atlantique et la Méditerranée. Cette ligne de crête est un point de bascule, le lieu où les sources divergent, pour nous connecter à des ailleurs au fil du cheminement de l’eau : d’un côté, chaque goutte de pluie ou de rosée partira vers la Loire, tandis que de l’autre, elle descendra vers le Rhône.

Cette réalité géographique forte donne naissance à un territoire traversé depuis toujours par les destins des hommes et par les destinées de l’eau. Ce pays est un nœud, un trait d’union entre Lyon et St Etienne, entre l’Atlantique et la Méditerranée. Il est d’ailleurs relié et reliant depuis toujours. Il conserve clairement l’empreinte de l’ancienne voie d’Aquitaine construite 50 ans avant Jésus-Christ par le général Agrippa ou des aqueducs romains alimentant Lyon en l’eau potable. Il est aujourd’hui un assemblage de mondes local et mondial.

Le nez au vent, nous vous proposons une traversée du territoire depuis cette ligne de partage des eaux. Durant une journée, casse-croûte dans le sac à dos, nous vous proposons d’échanger nos perceptions en marchant au long de cette ligne d’équilibre. Nous basculerons dans les vallées, longerons les rivières, observerons du haut des crêts, traduirons les noms des lieux-dits… afin d’éprouver ensemble le plaisir de la conversation et la poétique de ce territoire.

En équilibre sur la ligner de partage des eaux est une proposition de Ingrid Saumur et Philippe Mouillon, produite dans le cycle Atlas des mondes de chacun par LABORATOIRE avec les soutiens de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, du Département du Rhône, de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, de la Communauté de communes des Monts du Lyonnais.

invitation-ligne-de-partage-des-eaux